K-ring K-ring Nous contacter Espaces partenaires et clients
Accueil Qui sommes-nous Nos activités Nos clients Nos outils Ressources Actualités

Actualités

Home » Actualités

SEPT
06
2017

Nouveau! Revue destinée aux professionnels du Knowledge Management

K-ring Consulting a contribué à ce premier numéro qui inclut articles, études de cas et interviews::

  • Trop d'outils tuent le partage!  (Françoise Rossion)
  • DOSSIER - Et si le partage des connaissances était considéré comme un jeu ? Illustrations avec un cas de tutorat (Gabriel Van Bunnen)
  • La capitalisation des connaissances en intelligence économique (François Jakobiak)
  • Le schéma cognitif ou comment l’information transforme votre organisation (Pascal Bernardon)
  • Entretien avec Michel Bauwens, P2P Foundation
  • Une boussole pour s’orienter et ajuster le cap des Communautés de pratique (CoP) (Anne Dosière)
  • Expert et/ou manager ? (Marc Borry)
  • Knoco 2017 Global Survey of Knowledge Management

Vous trouverez à la fin de la revue une enquête qui vise à récolter vos avis sur l'utilité et la pertinence de ce premier numéro de Noesia.

 

MAI
23
2017

C'est dans ce contexte que K-ring Consulting a eu l'opportunité de participer à une rencontre organisée autour du thème des enjeux et pratiques en gestion des connaissances.

Nous avons ouvert le débat en introduisant les leviers de la gestion des connaissances:

  • la stratégie qui permet de poser la question de la légimité de la gestion des connaissances au sein de l'organisation
  • la culture qui pose la question de la motivation des (futurs) contributeurs
  • la technologie qui doit répondre au cahier des charges élaboré sur base des besoins et des priorités du programme KM
  • les processus qui facilitent les activités de création, de partage et de réutilisation des connassances et qui doivent s'imbriquer dans les pratiques quotidiennes des collaborateurs
  • les contenus reconnus comme critiques pour l'entreprise et qui sont organisés de façon à être facilement identifiés et échangés
  • le retour sur investissement qui devra être démontré afin de bâtir la confiance dans la démarche tant au niveau de la direction qu'en ce qui concerne les collaborateurs.

Les Laboratoires Ortis, entreprise familiale belge, a poursuivi la discussion en expliquant la genèse de leur programme en gestion des connaissances et en présentant les derniers développements qui se basent sur notre outil, la Maison Gestion des Connaissances.

Christelle Boulanger, psychologue du travail et ergonome, a ensuite exposé son concept supporté par le logiciel GoProd. Essentiellement destiné aux opérateurs de producteurs, celui-ci permet une nouvelle forme d’apprentissage des lignes de production et le maintien des expertises et connaissances au sein de l’entreprise.

 

JAN
31
2017

Les communautés de pratique sont une fantastique approche de la gestion des connaissances

Il ressort de l'étude APQC que huit pratiques ne sont pas (suffisamment) suivies, à savoir:

  1. S'assurer que chaque communauté a défini un objectif métier clair.
  2. Concervoir chaque communauté - processus, support, en fonction de son objectif premier communities 
  3. Recruter un coordinateur de communauté actif, enthousiaste 
  4. Supporter les communités tant du point de vue centralisée que décentralisé de l'organisation
  5. Etablir une relation entre les communautés et la structuré organisationnelle; cherchez des sponsors dans l'organisation afin de gagner leur support
  6. Promouvoir les communautés et démontrer leur valeur ajoutée
  7. Donner l'occasion aux membres de s'exprimer et de participer dans les objectifs de la communauté et dans l'orientation prise par la communauté
  8. Mesurer la santé de la communauté et son impact sur le "business" et l'organisation dans son ensemble.

Plus d'informations, consulter le site APQC.

NOV
10
2016

Echanges de pratique dans une organisation parapublique

Cette organisation souhaitait mettre un place un dispositif de partage de connaissances pour des équipes confrontées à des missions de terrain souvent délicates, exigeant de la part de ses agents à la fois respect des normes et des limites et adaptation aux situations et au contexte.

Nous avons proposé et accompagné un dispositif permettant aux membres de ces équipes de partager leurs connaissances, principalement expérientielles, d’apprendre les uns des autres, de formaliser le résultat de leurs échanges et de progresser ainsi individuellement et collectivement.

Intéressés par ce type de dispositif ? Contactez-nous.

SEPT
15
2016

Le parrainage: un moyen efficace pour assurer le transfert des connaissances...? Oui, à condition que la motivation soit présente.

L'expérience sur le terrain montre cependant que le transfert ne sera efficace que si chaque partie engagée dans la relation de parrainage se sent motivée à jouer son rôle: le senior doit bâtir une relation de confiance avec le junior et l'aider à "acquérir" les nouvelles connaissances, et le junior doit être tout aussi actif dans le processus en engageant la conversation avec le senior et en l'invitant à partager son expérience. Cette complémentarité est un élément essentiel pour assurer un processus de transfert optimal entre seniors et juniors.

AOûT
10
2016

La gouvernance de l’information est un sujet « brûlant » et plus que jamais d’actualité.

Fière de ses projets en gouvernance de l’information, K-ring Consulting a décidé de mettre en avant son expertise et de vous aider dans ce domaine : n’hésitez pas à nous contacter et nous nous ferons un plaisir de vous rencontrer afin de discuter ensemble de vos problèmes et de vos attentes.

JUIN
25
2016

La gestion des connaissances n'interpelle pas suffisamment les dirigeants des PME...

Une PME ne peut, généralement, s’offrir le luxe d’une redondance trop importante au niveau des qualifications de son staff. Pourtant, avec une population vieillissante et une rotation du personnel qui semble s’accélérer, la PME peut se trouver rapidement en situation critique lorsque l’un ou l’autre collaborateur quitte l’entreprise avant d’avoir documenté et transmis ses savoirs et savoir-faire. La firme peut se voir contrainte de « recréer » ce savoir-faire dont elle a besoin afin d’assurer la continuité de son business, dans la mesure où ce savoir peut être reconstitué. Ceci signifie souvent perte d’efficacité, de qualité, de temps… et de crédibilité sur le marché ! Donc, responsables de PME, ne négligez pas les projets de partage et de transfert des connaissances : ceux-ci peuvent vous sauver la mise.

FéV
29
2016

Notre séminaire stratégique KM : une expérience concluante

Nous avons eu le plaisir de faciliter deux jours de discussions et de réflexions intensives sur les enjeux du KM, pour un important groupe industriel.

Le programme s’articulait notamment autour des étapes suivantes :

  • Discussion sur les forces et faiblesses de l’environnement, par rapport aux enjeux de la gestion des connaissances, en exploitant les résultats issus de notre outil de diagnostic
  • Confrontation des résultats aux impératifs business de l’entreprise, de façon à garantir un alignement entre les besoins et objectifs de l’entreprise et les initiatives à prendre en matière de gestion des connaissances
  • Cartographie des initiatives en exploitant un outil métaphorique, la Maison KM
  • Elaboration de la vision KM et traduction de cette vision dans une feuille de route opérationnelle
  • Mise en évidence des premières actions à initier

Le résultat ? Un plan d’actions concret, défini et validé par le management.

Ce séminaire de deux jours est construit de façon flexible, en tenant compte des contraintes et priorités de l’entreprise. Intéressés ? N’hésitez pas à nous contacter.

DéC
23
2015

La gestion des connaissances : une nouveauté ISO 9001 de la version 2015

Intégrée dans le paragraphe 7 "SUPPORT" de la nome, cette exigence impose à l'entreprise de déterminer et de gérer les connaissances nécessaires pour obtenir la conformité des produits et services. Selon la norme ISO 9001, version 2015, l'organisme doit:

  • Déterminer les connaissances nécessaires (y compris les droits de propriété intellectuelle et l'expérience acquise) à la mise en oeuvre de ses processus et à l'obtention de la conformité des produits / services

  • Tenir à jour et mettre à disposition les connaissances

  • Déterminer comment acquérir ou accéder aux connaissances supplémentaires nécessaires.

OCT
30
2015

Le Soir parle d’une de nos interventions en transmission des connaissances

La presse (le Soir) vient de faire écho à un projet de transmission des connaissances que nous avons accompagné dans une entreprise.

Article du Soir

» Lire l'article complet...

SEPT
10
2015

De l'importance du "story telling" pour capturer les connaissances enfouies....

Comme nous le rappelle cet article du Harvard Business Review, acquérir de nouvelles connaissances ne consiste pas seulement à "observer et lire", mais aussi à comprendre le pourquoi des actes posés. Chistopher G. Myers a mené des recherches dans le milieu du transport médical à haut risque afin de comprendre comment les équipes sur le terrain acquièrent les connaissances qui peuvent faire la différence entre la vie et la mort. Le résultat de ses recherches est sans appel: c'est le temps passé par les équipes à "disséquer" les incidents, à comprendre les problèmes qui amènent une réelle plus value en termes d'apprentissage. Autrement dit, si les entreprises souhaitent vraiment préserver et enrichir leur capital connaissances, elles doivent prendre le temps d'apprendre de leurs erreurs et inscrire leurs collaborateurs dans cette dynamique en les incitant à discuter et à analyser, ensemble et en toute sérénité, les problèmes rencontrés sur le terrain.

JUIL
09
2015

De nombreux rôles présentés comme spécifiques à la gestion des connaissances n'en sont pas!

Dans un article datant du 24 juin 2015, Thomas Davenport, l'un des auteurs les plus cités en gestion des connaissances, s'interrogeait sur le devenir de la gestion des connaissances. Publicitée par de nombreuses entreprises et utilisée comme terme "accrocheur",  la gestion des connaissances est appliquée à des fonctions qui n'ont rien à voir avec la nature de la gestion des connaissances. Des jobs pour lesquels des compétences en gestion de projets Big Data, de développement de systèmes d'information, d architecture informatique sont qualifiés comme des fonctions "Gestion des connaissances".

Nos départements de Ressources Humaines comprennent-ils en quoi consiste la gestion des connaissances? Sensibiliser nos recruteurs à ce qu'est la gestion des connaissances semble devenir un must afin de préserver l'authenticité de la gestion des connaissances et identifier les personnes qui peuvent vraiment démontrer la valeur ajoutée de la démarche.

MAI
11
2015

Renforcement des actions de transmission des connaissances

Nous avons récemment accompagné les entreprises suivantes dans le renforcement des processus, la méthodologie et la mise en place d’actions concrètes de transmission des connaissances :

- CMI

- Pratt & Whitney

- SABCA

- Techspace Aero

et d'autres encore...

MARS
10
2015

Quelles sont les caractéristiques d'une organisation où la gestion des connaissances fonctionne?

Si votre organisation rencontre les 10 caractéristiques énoncées ci-dessous, vous pouvez estimer que votre programme en gestion des connaissances fonctionne bien, du moins si l'on en croit les experts qui ont débattu de ce thème lors de la conférence KMWorld qui s'est tenue à Washington voici quelques mois:

1. L’organisation, les processus et les outils sont en place pour permettre à chacun de partager, Innover, réutiliser, collaborer et apprendre;
2. Une seule plateforme est disponible, afin de pouvoir accéder aux communautés, aux sites internet, aux documents et aux outils de collaboration;
3. Chacun peut choisir son moyen d’interaction selon le mode qu’il préfère (email, RSS, internet, etc.);
4. Des communautés sont disponibles pour chaque domaine de spécialisation;
5. Chaque employé fait partie d’au moins une communauté;
6. Chacun ayant besoin d’aide (réponse à une question, information, expertise, etc.) reçoit une aide endénas les 24 heures;
7. Chacun peut facilement trouve, suivre, être informé et partager sur ce qui se passe;
8. Les employés sont reconnus, récompensés et promus s’ils partagent, questionnent, trouvent, informent, réutilisent, etc.;
9. Ce qu’une partie de l'entreprise connaît est connu par le reste de l'entreprise; différentes parties de l'entreprise travaillent régulièrement ensemble; les idées sont sollicitées et mises en œuvre; des niveaux élevés de confiance et de transparence existent; le leadership s’engage avec tous, quelque soit le niveau des membres;
10. Les décisions sont prises rapidement et efficacement; il est facile de trouver des informations et des ressources; a redondance est évitée, les erreurs ne se répètent pas, l’expertise rare est largement disponible; les clients    peuvent constater comment la connaissance est utilisée à leur profit; la vente et la livraison sont accélérées, l'innovation et la croissance sont stimulées, le moral est élevé, et la réputation de l'entreprise est forte; en conséquence, l'entreprise prospère.

JAN
12
2015

11/02/2015 : rencontre-conférence sur le thème ‘Transmission et pérennisation des connaissances’

LIEGE CREATIVE est un forum de rencontres-conférences visant à associer le monde de l'entreprise, le milieu académique et les acteurs des secteurs culturel et public autour d'une programmation soutenant la créativité, l'innovation et l'entrepreneuriat en région liégeoise.

Le 11 février prochain, nous intervenons dans le cadre de ce forum pour une rencontre-conférence consacrée au thème de la transmission et de la pérennisation des connaissances.

Voici l’annonce de cette rencontre : http://www.liegecreative.be/event/index/detail/id/374#.VLPt_nu4Lrd

La transmission et la gestion des connaissances dans les organisations sont des problématiques hautement stratégiques.

En 2012, dans le cadre de l’UDIL (Union pour le développement de l'Industrie liégeoise) et sous l’impulsion d’Agoria, un « Guide pratique et méthodologique de la transmission et de la pérennisation des connaissances en entreprise » a été élaboré.

Cette méthodologie a aujourd’hui été mise en application dans un certain nombre d’entreprises, grandes et petites.

Les éléments principaux de cette approche seront d’abord présentés avant de laisser la place à un témoignage de compagnonnage qui a pris place courant 2013 à Techspace Aero. Comme nombre d’unités de l’usine, le bureau d’études mécaniques de Cenco International se préparait en effet à se séparer  d’une part importante de ses effectifs début 2014. Ses activités très multidisciplinaires et le départ à la retraite de la moitié de son personnel statutaire en faisaient un terrain d’observation idéal pour l’application d’une méthodologie, de prime abord développée pour les métiers pratiques, et transposée à un bureau d’études.

La séance-débat sera l’occasion de tirer les conclusions, positives ou négatives, de cette expérience.

NOV
07
2014

"Lâcher une branche pour en attraper une autre"

Qui parmi vous se reconnaît dans le personnage de Dieu ? et dans celui du (pauvre)  homme accroché à sa branche ? Quand on se voit confier le leadership d’un projet de changement, on endosse souvent le rôle de Dieu dans cette histoire… Faire lâcher la proie pour l’ombre, amener des personnes à opérer un changement qu’elles n’ont (a priori) pas demandé requiert la mise en œuvre de bien plus qu’un simple plan d’actions.

Changer implique une rupture, un « cut-over », un saut dans le vide. Un acte de foi. Irrationnel.

Vous voulez rater avec certitude votre projet de changement , et donc votre projet de gestion des connaissances? Alors, surtout :

  • ne tenez pas compte que le changement passe par d’abord et essentiellement par des êtres humains,
  • n’accordez pas l’attention nécessaire aux phénomènes naturels de résistances,
  • pensez qu’il suffit d’expliquer, de communiquer les bonnes raisons de changer pour que les être humains soient convaincus, autrement dit, axez tout sur le rationnel,
  • n’impliquez pas les acteurs de terrain,
  • essayez de rallier à la cause du changement les 10% d’opposants,
  • n’accordez pas l’importance nécessaire à la préparation,
  • ne tenez pas compte des feedback,
  • n’accordez pas la reconnaissance au passé et ne célébrez pas le passé,
  • ne vous souciez pas de la partie des êtres humains qui a besoin de stabilité,
  • ne faites pas vivre le Sens du changement.

Faites-vous une différence entre compliqué et complexe ? un problème en usine est compliqué : une panne, une machine qui ne produit pas le résultat espéré - il suffit de trouver la cause, de la réparer et tout roule ! C’est la logique linéaire « une cause- une conséquence ». Réussissez -vous aussi aisément à traiter l’absentéisme ? suffit-il de détailler toutes les causes et d’agir sur chacune d’elles pour faire disparaître la conséquence ? quand une cause peut donner plusieurs effets et qu’un effet peut provenir de plusieurs causes (comme l’absentéisme) nous sommes dans le domaine du complexe et de la logique circulaire.

Les systèmes humains relèvent du complexe de par leur caractère irrationnel et imprévisible. Tout qui essaie d’appliquer une logique analytique, rationnelle, à un système complexe ira donc droit dans le mur et se plaindra ensuite des fameuses « résistances », causes selon lui de l’échec du projet de changement. Alors que les résistances ne sont que la conséquence de méthodes inadéquates.

Comment faire apparaître les résistances ? Si vous voulez faire apparaître avec certitude les résistances alors n’hésitez pas un instant, organisez la grand-messe du changement sous chapiteau, annoncez le changement à venir à grands renforts de présentations Power Point, vous récolterez une levée de boucliers. Le changement, moins on l’évoque, plus on le met en oeuvre, mieux c’est. « Walk your talk ». Marche ta parole.

On change en faisant. Nul besoin de prise de conscience préalable. La prise de conscience se fait « avec » et « pendant ». Que vaut-il mieux ? Obtenir l’adhésion ou engager ? persuader les gens ou les impliquer dans des actions engageantes ? En lieu et place des discours vantant les mérites du nouveau système, organisez donc des ateliers participatifs pour faire vivre l’expérience du changement aux personnes. On change grâce au ressenti positif éprouvé lors d’un engagement dans l’action, d’une expérience partagée.

Parlez-vous mandarin ? Ecrit par un Chinois, le mot « crise » comprend 2 caractères : l’un signifie danger, l’autre opportunité. A nous de choisir lequel de ces 2 sens nous voulons privilégier. Allons-nous être « orienté problème » ou « orienté solution » ? Considérerons-nous la perle issue de l’huître comme un intrus ou comme un trésor ? Et comment réussirons-nous à voir et faire voir la réalité avec un autre regard ?

La Gestion du Changement ne s’improvise pas. Pour faire « lâcher la branche » à toute une collectivité, il faut savoir comment prendre soin des personnes impliquées dans le changement, de leurs besoins, de la confiance nécessaire ; bref, il faut être capable de gérer l’irrationnel et l’imprévisible.

C’est bien là tout l’enjeu et la nécessité de la Gestion du Changement

Sabine Muller, formatrice à K-ring Consulting 

K-ring vous invite à poursuivre cette conversation dans le cadre de nos formations sur le changement organisationnel.

SEPT
22
2014

Poursuite et dissémination des projets transmission des connaissances dans une entreprise

Une des entreprises dans lesquelles nous travaillons régulièrement vient de nous demander de poursuivre l’accompagnement de la démarche Transmission des connaissances.

Nous venons d’y réaliser un accompagnement au sein d’un département très important pour l’entreprise, tant quantitativement (par le nombre de travailleurs concernés) que qualitativement (par les enjeux que cette transmission implique pour l’entreprise et pour la pérennisation du département en question). Ce projet a fait parler de lui et d’autres départements sont à présent demandeurs pour réaliser une démarche similaire en leur sein. L’idée du département RH, qui sponsorise l’ensemble des projets en interne et communique beaucoup à leur sujet, est de traiter à terme toutes les entités de l’entreprise par cette approche.

AOûT
29
2014

Encore un fossé entre l'Europe et les USA en matière de transfert des connaissances

C'est ce qui ressort d'un rapport publié par la Commission Européenne en Mai 2014. Si l'Europe fonctionne mieux que le Japon dans le domaine du transfert des connaissances, il semble que la Chine deviendra, dans les décennies à venir, un concurrent féroce dans le paysage du transfert des connaissances.

Le rapport publié par la Commission Européenne révèle également qu'il existe une forte hétérogénéité en Europe, même si cette hétérogénéïté existe aussi, mais à une échelle moindre, aux États-Unis.

Ces différences importantes entre les pays européens résident tant au niveau de la masse critique que du professionnalisme des  fonctions liées au transfert des connaissances.. Pour en savoir plus, nous vous conseillons de lire le rapport "Boosting Innovation and Knowledge Transfer in the European Union": 

JUIN
06
2014

Vous êtes venus nombreux au rendez-vous et nous vous remercions de votre présence!

Marc Borry est parti à la découverte des aspects les plus importants du fonctionnement cognitif et, s'appuyant sur de nombreuses expériences et recherches scientifiques, il a expliqué les mutations cognitives qu'engendrent la révolution numérique et les réseaux sociaux: altération de la concentration, lecture partielle, utilisation de neurones différents par les nouvelles générations, déveoppement de l'intelligence collective...

Après avoir expliqué que la gestion des connaissances se base sur un processus incluant la collecte des informations et le traitement de ces données afin de pouvoir ensuite les exploiter, Pascal Francq  a démontré que ces deux activités étaient souvent sujettes à caution ou pouvaient générer des problèmes de qualité, de fiabilité et même être en contradiction avec la législation actuelle... autrement dit, la mise en place d'une stratégie KM doit tenir compte des limites légales, éthiques, technologiques et d'interprétation qui pourraient conduire à de fausses conclusions.

MAI
15
2014

Venez écouter et débattre des dernières réflexions en la matière le 4 juin, dans le magnifique domaine de Béronsart situé à quelques minutes seulement de Namur.

Programme

13.30 : Accueil

14.00 : Introduction, par K-ring

14.15 : Le neuromanagement des connaissances, par Marc Borry, Responsable en gestion des connaissances à la Police Fédérale belge, maître de conférences dans plusieurs universités et auteur de l’ouvrage « Le neuromanagement des connaissances. Les sciences cognitives appliquées au knowledge management » (2014). Marc nous expliquera comment les sciences cognitives peuvent nous aider à mieux comprendre la manière dont nous percevons, traitons et utilisons les informations dans un monde où les technologies de l'information influent directement sur notre fonctionnement individuel et collectif.

15.15 : Pause-café

15.30 : Le Knowledge Management peut-il tout prédire ?, par Pascal Francq, docteur en sciences appliquées de l’Université libre de Bruxelles et chercheur dans le domaine des technologies de l’information, auteur de « Internet. La construction d’un mythe » et « Internet. Le caractère fétiche » (2011). La masse d'informations stockées rend indispensable l'utilisation de technologies informatiques pour les exploiter (notamment l'approche "big data"). Pascal pose dès lors la question de la délimitation de la collecte d'informations par une organisation, ainsi que des limites des technologies qu'elle déploie pour prendre des décisions.

16.30 : Questions/réponses et débat avec les deux intervenants

17.00 : Conclusions et drink 

EN PRATIQUE

Date : mercredi 4 juin 2014

Lieu : domaine de Béronsart, rue des Carrières 7, 5340 Gesves (www.domainedeberonsart.be) 

Inscription gratuite AVANT le 24 mai en envoyant un mail à: info@k-ring.be

FéV
20
2014

Evaluez la capacité de votre organisation à gérer ses connaissances

L'objectif de la gestion des connaissances est, pour toute organisation, d'exploiter son capital "connaissances" au bénéfice de ses résultats. Cette démarche suppose un changement souvent radical dans les habitudes de travail, l'exploitation des outils et les processus.

Nos outils de diagnostic permettent de mettre en évidence les forces, mais aussi les éventuelles faiblesses de votre organisation concernant ces différents éléments. Ce diagnostic constitue une démarche indispensable pour pouvoir identifier et ensuite déployer les moyens nécessaires pour garantir le succès de votre projet en gestion des connaissances.

Intéressés? Rendez vous sur notre page: http://www.k-ring.be/our-diagnosis-tools_fr.html.

JAN
30
2014

Accompagnement d’un projet transfert et partage de connaissances jugé prioritaire au sein d’une entité d’un groupe industriel

Ce groupe industriel est structuré en business units, chacune étant dédiée à une ligne de produits et services hautement spécialisés.

Le directeur d’une de ces business units a jugé prioritaire le lancement d’un projet de transfert et d’intensification du partage des connaissances au sein de son entité, notamment au niveau des ingénieurs en charge du développement des produits.

A partir de janvier 2014, nous assurons un accompagnement méthodologique afin de définir l’approche et de soutenir la concrétisation de ce projet important pour l’entreprise.

DéC
18
2013

Une entreprise active dans l’industrie technologique nous fait confiance

Cette entreprise en plein essor international est confrontée à des problèmes de flux d’informations entre ses différents départements, localisés sur trois sites. Cette situation entraîne des soucis de qualité et de cohérence dans les services proposés.

K-ring démarre en janvier 2014 un projet d’envergure qui comportera trois phases principales : l’analyse et le diagnostic de la situation actuelle en matière de flux d’informations entre les différentes entités, la mise en évidence de pistes d’améliorations, la proposition de recommandations et d’un plan de mise en œuvre.

NOV
22
2013

Nouveau programme de formation knowledge management

Découvrez notre nouveau programme de formation. Il constitue l'offre de formation la plus complète en Belgique francophone en knowledge management.

Vous y trouverez un peu plus de 25 formations, de ½ à 2 jours, couvrant les cinq grands domaines suivants :

  • Transfert des connaissances
  • Gestion des connaissances
  • Communautés et réseaux sociaux
  • Organisation apprenante, créativité et innovation
  • Développement organisationnel et accompagnement du changement

Un parcours de formation complet est proposé pour les responsables de projets KM (KM managers), ainsi que pour chaque acteur concerné par ce type de démarche. Cette page vous permet de visualiser l’ensemble des formations proposées pour chaque public cible et d’accéder à leur description et aux informations pratiques.

Si ces formations vous intéressent, nous pouvons les organiser selon deux modalités :

  • Soit en inter-entreprise : dans ce cas, les personnes s’inscrivent aux formations qu’elles souhaitent directement sur notre site web. Les formations se déroulent dans nos bureaux, à Louvain-la-Neuve. Les dates seront annoncées et renouvelées régulièrement. S’il n’y a pas (encore) de date proposée, n’hésitez pas à nous contacter pour nous faire part de votre intérêt : nous tenterons de répondre à votre demande dans les plus brefs délais.
  • Soit en intra-entreprise : ces formations peuvent être organisées chez vous, selon vos besoins. Là aussi, n'hésitez pas à nous contacter :

OCT
15
2013

Nos outils méthodologiques et notre expérience nous ont permis de gagner de nouvelles missions

Nous démarrons de belles missions cet automne, l'opportunité pour K-ring de démontrer tout son savoir-faire en gestion des connaissances et en gestion électronique de documents.

La première mission a pour objectif de réaliser un diagnostic en gestion des connaissances au sein d'un cabinet d'avocats afin de pouvoir, dans un second temps, dégager des pistes d'amélioration et établir un plan d'actions. Nous exploitons, pour ce faire, les outils de diagnostic que nous avons conçus.

La seconde mission consiste à assister une société active dans le domaine de l'audiovisuel afin de l'aider à rédiger un cahier des charges portant sur le choix d'un outil en gestion électronique de documents et à sélectionner les offres reçues en réponse à ce cahier des charges. Notre expérience en cette matière nous a permis de faire la différence par rapport à nos concurrents!

SEPT
01
2013

K-ring Consulting s’installe au Centre d’Entreprise et d’Innovation (CEI), à Louvain-la-Neuve

Depuis le 1er septembre 2013, notre bureau est installé au Centre d’Entreprise et d’Innovation (CEI), dans le Parc scientifique de Louvain-la-Neuve.

Cette installation, tout en nous apportant la base pour déployer nos activités, va nous permet de proposer à nos clients des espaces pour des rencontres et des formations. Des nouvelles à ce sujet très prochainement.

Pour nous contacter et accéder à notre bureau

JUIN
16
2013

Gestion des connaissances et gamification: késaco?

La gamification consiste à utiliser des mécaniques de jeu afin d'encourager l’adoption de nouveaux comportements et ainsi de faciliter le changement.

Plusieurs entreprises appliquent des stratégies de gamification à la gestion des connaissances afin d'appuyer et renforcer les messages clés de partage et de transmission des connaissances.

Pour en savoir plus:

http://www.insightknowledge.com/wp/gamification-and-knowledge-management/

http://www.apqc.org/blog/gamification-knowledge-management.

MAI
31
2013

Missions transmission et pérennisation des connaissances

Nous réalisons actuellement dans plusieurs entreprises des missions d’accompagnement portant sur la mise en place de dispositifs et d’actions de transmission et de pérennisation des connaissances (à la suite du Guide méthodologique que nous avons produit sur ces questions).

Entreprises accompagnées actuellement ou dans un passé récent (par ordre alphabétique) :

  • Ateliers de la Meuse
  • CMI Groupe
  • Euro Register
  • FN Herstal
  • Paumelles liégeoises
  • Techspace Aero (Groupe Safran)

Si vous êtes intéressé par ce type de mission, contactez-nous :

AVR
28
2013

Techniques de partage de connaissances et storytelling

Nous avons animé des workshops sur les techniques de partage de connaissances et le storytelling, dans le cadre du réseau KMnet (le réseau des fonctionnaires fédéraux actifs dans le domaine de la gestion des connaissances).

Le premier objectif était de faire le point sur les techniques de partage de connaissances utilisables et de proposer une grille d’analyse et de décision (quelles techniques choisir pour faire quoi). Le second objectif était d’introduire à la méthodologie du storytelling dans le cadre de projets KM.

Le storytelling, mode de transmission recourant au récit, est une méthode particulièrement appropriée à la transmission de connaissances tacites et de savoirs acquis par expérience. Nous proposons des formations ou ateliers introductifs à ce type de méthodologie dans les entreprises, sur demande. Si vous êtes intéressé, contactez-nous :

MARS
01
2013

18ème conférence KM d'APCQ: nous y serons!

La conférence annuelle d'APCQ (American Productivity & Quality Center) porte sur la façon dont la gestion des connaissances booste la créativité, l'innovation et la compétitivité des entreprises. Elle se tient à Houston du 29 avril au 3 mai. Nous y serons. Et vous? Pour plus d'informations sur cet événement, rendez-vous sur le site d'APCQ:  http://www.apqc.org/2013-knowledge-management-conference.

FéV
15
2013

Formation continue en Gestion des Connaissances

L'ULB propose un certificat de compétences en gestion des connaissances depuis plusieurs années. La formation s'articule autour de 5 modules traitant des différents thèmes importants en gestion des connaissances: les bases de la gestion des connaissances, les communautés et les réseaux, les outils, la gestion du changement et les retours d'expériences: http://formcont.ulb.ac.be/formation/viewSelected/310.

JAN
24
2013

Guide méthodologique

Dans le cadre d’un projet soutenu par l’UDIL (Union pour le Développement Industriel Liège-Luxembourg), nous avons conçu et rédigé un Guide pratique et méthodologique de la transmission et de la pérennisation des connaissances en entreprise.

Ce guide a été l’objet d’une présentation, organisée par Agoria en lien avec différents partenaires, qui s’est tenue le 24 janvier 2013 au siège de l’entreprise Techspace Aero (Liège). Pour plus d’informations sur ce guide, contactez-nous :

JAN
01
2013

Lancement officiel de K-ring Consulting

K-ring Consulting lance officiellement ses activités, en même temps que son site web, à partir du 1er janvier 2013.